Zardoz - John Boorman - 1973

Tout ce qui concerne le cinéma...

Modérateur: dino VELVET

Zardoz - John Boorman - 1973

Messagepar peter wonkley » 16.10.2004 - 13:32

copier coller de l'ami koko de nanarland :

Zardoz

Film britannique, américain (1973). Science fiction. Durée : 106mn.
Avec Sean Connery, Charlotte Rampling, Sara Kestelman, Sally Anne Newton, John Alderton.
Réalisé par John Boorman (L’exorciste II c’est lui).
Genre : polémique
Catégorie : Fable SF philosophique post-apocalyptique avec Sean Connery en slip rouge.


Image

Zardoz : un titre énigmatique pour un film philosophico-sociologico-SF calibré se déroulant entièrement dans un futur post-apocalyptique dont on ne verra que trois ou quatre scènes (le gros de l’action se déroulant dans un éden paradisiaque).

Image
Non, je jure, c’est pas un manga japonais adapté à la télé !

Tout commence avec une tête de statue mal incrustée volant sur fond de nuage le tout soutenu par une interprétation énigmatique de la septième symphonie de Beethoven. Un texte précise que l’action se déroule en 2293 mais ne parle ni de guerre nucléaire ni d’épidémie, dommage.

Image
Moi, Zardoz, vous primitifs !

La tête en pierre volante débarque au milieu d’une horde de brutes, dont Sean Connery, alias Z, habillé avec un slip rouge et des brettelles-cartouchières assorties, semble être a la fois le plus beau spécimen moustachu et le chef. Le dieu-statue-effet-spécial-fauché vomit alors des armes en expliquant qu’il faut tuer tout le monde et éviter le pénis (« the gun is good, the penis is evil » en VO).
Z tire alors sur la caméra avec une arme dont le calibre ne correspond pas aux cartouches de sa cartouchière-string et l’écran vire au noir (quand on zigouille un cameraman il a quand même le temps de faire un fade-off).
A partir de cet instant le spectateur hypnotisé ira de découvertes en découvertes, tel le héros Z, à la fois paumé et manipulateur, tout au long du film, hagard et dépassé par un script que le scénariste lui-même ne devait pas avoir compris.

Image
J’ai rien pigé au script mais avec mes bretelles rouges j’ai la classe !

Mais mon but n’est pas de vous raconter tout le film par le menu, uniquement de vous donnez une idée de ce qui vous attend pour vous pousser à partir à la découverte de Zardoz avec vos grands yeux profond et intelligents de nanardeur. Car, comme la matrice, Zardoz est un film qu’il faut explorer soi-même...

Image
Rien que pour voir James Bond sous cet angle le film vaut le coup !

D’abord tout est au premier degrés, depuis l’intrique qui se veux allégorique jusqu’aux décors en passant par les dialogues où on parle pêle-mêle d’inconscient, de philosophie, du paradoxe de l’immortalité, de l’homme qui a eu tort de vouloir s’élever au dessus de la nature, de potentiel reproductif et de nécessité de conserver la culture sous forme de statuettes en plâtre dans des sacs de plastique. Dit comme ça ce n’est pas drôle, mais la philosophie pratiquée par des jeunes filles peu vêtues, au regard halluciné, à la voix off et agitant frénétiquement les doigts les bras tendus prend tout de suite un autre visage. Mais ce ne serait rien si tout le film n’était pas monté comme un clip halluciné.

Image
Les moyens de transports aussi sont rigolos

Ainsi, dans une scène, des femmes peu pudiques transmettent toutes les connaissances humaines à Z en l’allongeant sur une table et en le caressant (enfin, c’est dur de voir exactement ce qui se passe). Défile alors une sorte de clip kaléidoscopique à base de stock-shots de plancton et de miroirs à plusieurs facettes. On entend différentes voix réciter des vers dans pas moins de trois langues différentes, on observe des femmes aux décolletés provoquant (c’est une constante du film) sourire et tournoyer avec de l’écho et, pour montrer qu’il n’y a pas que de l’art mais aussi des sciences, on voit même défiler en surimpression une intégrale simpliste (ben oui, intégrer un polynôme c’est pas difficile).

En fait je crois que l’idée du film était de faire quelque chose de si obscure et abscons, mélangeant tellement d’éléments philosophiques atrophiés, de références culturelles rachitiques et de sacs plastiques transparents, qu’un ignare total puisse penser : « ce film est vachement profond, je ne l’apprécie pas parce que je ne suis pas érudit ».

Image
Admirez mon casque et mes brettelles !

Certaines scènes sont des morceaux d’anthologie : voire Sean Connery en string se balader à l’intérieur d’une tête volante remplie de femmes stockés dans des sacs plastique (une obsession du film) est quand même quelque chose de fort.
De même j’ai aussi adoré le passage « déchirage de sac poubelle transparent » avec l’assistance médusée par l’exploit. On les sens bien se dire « zut ! ce type est capable de déchirer un blister d’emballage, en pique-nique il doit savoir ouvrir un sachet de chips sans les dents » ou encore « décidément le metteur en scène abuse de léchage de grenouilles hallucinogènes ».

Mention spéciale aux élues immortelles, aussi nombreuses que peu vêtues, qui ne savent même pas ce qu’elle veulent et demandent a la fois à Z, la brute-bête venue du monde extérieur, de les tuer et de les féconder (on se demande dans quelle ordre).

Image
Ce Z est vachement intéressant scientifiquement. Il a des poils sur le torse...

Une dernière recommandation avant de visualiser le chef-d’œuvre (car vous allez forcément le voir, n’est-ce pas ?) n’oubliez pas de regarder les décors dignes d’un boutique de chiromancienne retapée par une midinette amatrice de reproductions en plâtre de statues grecques. C’est tellement cheap et hétéroclite qu’on peut supposer que TOUT le stock de l’accessoiriste y est passé.

Allez, un bon 3/5 car Sean Connery est grandiose en moustachu velu.

Remarque : les photos ne sont pas de moi mais m’ont été gracieusement refilé par Dao, Georgie-boy, Nikita & Google.
Image
Avatar de l’utilisateur
peter wonkley
ROCCO
 
Messages: 20542
Enregistré le: 21.12.2002 - 21:13
Localisation: ajaccio

Messagepar Chris » 16.10.2004 - 15:26

Le top image du film c le slip orange de Sean !
Relancez l'économie, achetez des bouzes en dvds !

Call me Plissken !
Avatar de l’utilisateur
Chris
Golden Globe
Golden Globe
 
Messages: 1769
Enregistré le: 16.05.2003 - 05:55
Localisation: Clermont Ferrand

Messagepar SamReVolt » 28.10.2004 - 18:50

:eek: :eek: :eek:
Signature
Avatar de l’utilisateur
SamReVolt
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 12034
Enregistré le: 05.04.2003 - 13:12

Messagepar Commissaire Juve » 30.10.2004 - 00:56

Vu y a longtemps au cinéclub ! Un chef d'oeuvre du "cinéma navrant". :lol:

Je suis étonné que SamReVolt n'ai jamais vu (apparemment) le slip blindé de Sean ! :mrgreen:

La preuve que le ridicule ne tue pas !
Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Producteur
Producteur
 
Messages: 319
Enregistré le: 20.05.2003 - 18:17
Localisation: Aux trousses de Fantômas !

Messagepar Colonel Kurtz » 02.11.2004 - 08:35

PECHO :!: :!: :D

monumentale critique,aussi drôle que captivante :!: :!:

je connaissais le film que de réputation,et j'ai notamment entendu dire que le plateau de tournage fut un monumental baisodrome,genre que Sean Connery aurait eu à la suite 2-3 procès pour reconnaissance de paternité .... :lol: :eek:

du bon . 8)
Avatar de l’utilisateur
Colonel Kurtz
Gouverneur
 
Messages: 8363
Enregistré le: 14.10.2002 - 21:48
Localisation: Vendée

Messagepar Le Cancre » 23.11.2004 - 21:57

Acheté dès sa sortie et déjà vu et apprécié auparavant.

Certes, Zardoz n'a pas bénéficié de moyens financiers importants mais peu importe car point n'est besoin de faire exploser des étoiles noires ou de mener des dizaines de milliers d'hommes au combat pour conter une fable sur la décadence et l'ennui amené par un immense (complet ?) savoir et surtout l'accomplissement du rêve humain ultime : l'immortalité.
C'est l'affrontement de la ruse face au savoir; de celui qui cherche, qui poursuit un but face à ceux qui ont achevé leur quête et végètent (à rien ?)
Ce film est tout ce qu'on veut sauf un nanard :
- la technologie la plus évoluée est celle qui sait se faire discrète nous pouvons déjà le constater d'où l'absence de débauche d'effets spéciaux,
- Sean Connery en calbute rouge et cuissardes, comment le rendre crédible sans casser le 007 qui lui colle à la peau et paradoxalement le ridiculiser un peu ?
- des nénettes à poil (au poil ?) ou presque toutes les cinq minutes pour appâter le chaland lubrique ? Peut-être mais aussi pour signifier la place du plaisir charnel, sensuel, au même plan que la douleur, sensations apportant les stimulis nécessaires à la pulsion de vie.

Bref un film subtil si l'on tient compte des modes et tendances en vogue à l'époque du tournage.
La pensée profonde du mois : "Avec deux lignes de l'écriture d'un homme on peut faire le procès au plus innocent" (Richelieu) Image
Avatar de l’utilisateur
Le Cancre
mulot volage
 
Messages: 9261
Enregistré le: 25.04.2004 - 19:09

Messagepar Colonel Kurtz » 13.04.2006 - 22:55

:wink:

je l'ai toujours pas vu :!:
Avatar de l’utilisateur
Colonel Kurtz
Gouverneur
 
Messages: 8363
Enregistré le: 14.10.2002 - 21:48
Localisation: Vendée

Messagepar Le Cancre » 13.04.2006 - 23:07

Colonel Kurtz a écrit::wink:

je l'ai toujours pas vu :!:

Ca c'est un appel aux coups de pelle... :mrgreen:
La pensée profonde du mois : "Avec deux lignes de l'écriture d'un homme on peut faire le procès au plus innocent" (Richelieu) Image
Avatar de l’utilisateur
Le Cancre
mulot volage
 
Messages: 9261
Enregistré le: 25.04.2004 - 19:09

Messagepar Colonel Kurtz » 13.04.2006 - 23:22

putain ouais y a des films comme ça je fais un bloquage :eek:

et en plus je sais que ça va sans doute me plaire ,c'est ça le pire :!: :!: :!: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Colonel Kurtz
Gouverneur
 
Messages: 8363
Enregistré le: 14.10.2002 - 21:48
Localisation: Vendée

Messagepar Pp79 » 13.04.2006 - 23:32

Colonel Kurtz a écrit::wink:

je l'ai toujours pas vu :!:


Je plussoie :)
C'est pas faute de demander pourtant, je pense que je vais me l'acheter, faut que je mette la main dessus à vil prix (entre 5 et 10 euros).
Image
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Pp79
Goldorak
Goldorak
 
Messages: 27348
Enregistré le: 14.10.2002 - 20:43
Localisation: Ajaccio

Messagepar Colonel Kurtz » 13.04.2006 - 23:34

je l'avais choppé pour 4 euros sur soon à la belle époque ... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Colonel Kurtz
Gouverneur
 
Messages: 8363
Enregistré le: 14.10.2002 - 21:48
Localisation: Vendée

Messagepar Pp79 » 13.04.2006 - 23:37

:lol:

ALORS, TU N'AS AUCUNE EXCUSE :mrgreen:
Image
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Pp79
Goldorak
Goldorak
 
Messages: 27348
Enregistré le: 14.10.2002 - 20:43
Localisation: Ajaccio

Messagepar Pp79 » 26.01.2007 - 13:28

Bon, acheté donc à vil prix sur Amazon.fr pour 3,5 euro en Zone 2 et avec ses jolis bonus !

Vu et grosse claque visuelle tout le long du film. Tandis que je me demandais la finalité de l'aventure de Connery, je ne m'apercevais pas que je tombais à fond dans le film.
Un truc extraordinaire. La scène finale m'a littéralement scotché : 7ème de Beethoven plus les "Z(ed) ! Z(ed) !" :eek:
Roh sur le cul et pas que pour ça. Oser faire un film avec Connery dans cette tenue autour de ce genre de scénar (putain la tête de ZARDOZ qui arrive du ciel : titanesque !). :eek:

Pour moi, sûrement pas un nanar mais une vraie oeuvre et ce même si c'est cheap. JE REPETE PAS UN NANAR !
Image
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Pp79
Goldorak
Goldorak
 
Messages: 27348
Enregistré le: 14.10.2002 - 20:43
Localisation: Ajaccio

Messagepar Le Cancre » 26.01.2007 - 14:54

Pp79 a écrit:Pour moi, sûrement pas un nanar mais une vraie oeuvre et ce même si c'est cheap. JE REPETE PAS UN NANAR !

PUTAIN, CA FAIT PLUS DE 2 ANS QUE JE L'AI ECRIT, BORDEL !!! :bebe: :bebe: :bebe:
La pensée profonde du mois : "Avec deux lignes de l'écriture d'un homme on peut faire le procès au plus innocent" (Richelieu) Image
Avatar de l’utilisateur
Le Cancre
mulot volage
 
Messages: 9261
Enregistré le: 25.04.2004 - 19:09

Messagepar Colonel Kurtz » 26.01.2007 - 21:02

je dois le voir depuis 2 ans :lol: :lol: :lol:

fo que je bouge mes miches
Avatar de l’utilisateur
Colonel Kurtz
Gouverneur
 
Messages: 8363
Enregistré le: 14.10.2002 - 21:48
Localisation: Vendée

Suivante

Retourner vers Cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité